Cette « randonnée », c’est l’histoire du plus gros fail des vacances (et il y en a eu quelques uns). A la base, je voulais faire une petite randonnée (facile) histoire de se dégourdir les jambes. J’avais rapidement jeté mon dévolu sur cette petite portion du GR 120 entre Calais et Boulogne-sur-mer. Et, plus particulièrement, sur le tronçon entre le Cap Blanc Nez et Boulogne-sur-mer.

Une randonnée entre Calais et Boulogne-sur-Mer

Une cinquantaine de km sur trois jours. Deux dodos « grands luxes » dans des petits hôtels.

En théorie, c’était bien. En pratique… c’était … humide.

Une randonnée entre Calais et Boulogne-sur-Mer
Ostende

Salut la mer !

Bruges – Calais – jour #5 : Dune Dewulf et Coquelles

Dune Dewulf

Lorsque l’on part d’Ostende, on est un peu en avance sur le planning. On décide donc de s’arrêter à proximité de Dunkerque pour voir la dune Dewulf, les bunkers et la plutôt connue batterie de Zuydcote (ce bunker recouvert de morceau de miroir).

Une randonnée entre Calais et Boulogne-sur-Mer
Hello !

On retire nos lunettes de soleil. Le ciel est menaçant. Ça s’annonce pas terrible. Mais, ma foi, si ça se tient, ça le fait.

Dodo à Coquelles

Un petit coup de voiture plus tard, nous arrivons à notre hôtel. Ne pas se laisser berner par les jolies photos. Il était pas terrible. Prises électriques qui ne fonctionnent pas. Travaux en cours. Salle de bains tellement petite que j’ai foutu de l’eau partout. Je suis assez maussade ce soir :/

Pour le moment, on reste sur le planning initial. On sort toutes nos affaires et on prépare nos sacs à dos pour les trois prochains. Le strict minimum pour rester léger. On sort les chaussures, les bâtons et la veste en gore-tex. Nous sommes prêts.

Check météo : jour 1 = pluie / jour 2 = pluie / jour 3 = pluie. OKAY. Regardons le vent. jour 1 = 50 km/h en rafales / jour 2 = 35 km/h en rafales / jour 3 = ça se calme.

Je commence à paniquer un peu. Comment est-ce qu’on va faire ? On regarde les plans B au cas où. Des bus passent par nos différents points d’étape. Donc au pire, on peut partir et si on le sens pas, retourner à la voiture avec un bus. C’est déjà ça.

Comme ce n’est pas une boucle, on a prévu de laisser la voiture dans un parking à Calais. De prendre un bus (ligne n°5) jusqu’au Cap Blanc Nez puis de marcher jusqu’à Boulogne-sur-mer et de prendre un TER pour retourner sur Calais.

Calais – Wissant – jour #6 : Cap Blanc Nez, Calais et Wissant

Début de journée

Le réveil est compliqué. Je n’ai pas beaucoup dormi. Et pourtant ! c’est mon anniversaire ! Je commence la journée par mes cadeaux 🙂 .

Puis, j’ouvre les volets. Il pleut. Ok. Pour le moment, c’est une petite pluie. On maintient le programme.

La pluie s’intensifie. Maintenant, ce sont de grosses gouttes quasi à l’horizontale à cause du vent. Bien, bien. On s’adapte. On décide d’aller voir au départ comment ça se passe avant de prendre une décision. De toute façon, si départ il y a, il va devoir se décaler car là, ce n’est vraiment pas possible.

Cap Blanc Nez

Sur la route, je désespère. Vraiment, vraiment, ça ne faiblit pas. Au contraire même ! Et quand on arrive. C’est la catastrophe.

Sur le parking, bizarrement, on est la seule voiture. On ne voit RIEN. Vaillant, on sort quand même. Le temps de rejoindre le premier poste d’observation, on est trempé ! Littéralement. Le haut ça va encore. Le bas ! c’est foutu. Mon pantalon est trempé et je suis transie par le froid. On fait les malins 5 minutes puis, on se réfugie dans la voiture.

Une décision doit être prise. J’ai un peu du mal à la prendre. On re-re-rechecke la météo. Il faut attendre que ça passe. En attendant, on part à Calais.

Sur la route vers Calais

Sur le chemin, je vois un accès à la plage. On s’arrête. Le temps d’être de nouveau complètement mouillés. De voir la plage. Mais aussi de voir UN marcheur (on avait croisé personne depuis ce matin). Le gars est en tenu de randonnée et, j’ai l’impression que lui ne va pas abandonner. Il avance doucement mais surement. Un courageux ! Je culpabilise encore plus d’abandonner. Enfin, pour le moment, on a simplement décaler le départ…

Calais

J’ai le moral dans les chaussettes. C’est mon anniversaire. Il pleut en continu. Je suis trempée. Et je suis à Calais. Je n’arrive vraiment pas à trouver un point positif là maintenant, tout de suite. La ville est vraiment … sous la pluie en plus … disons qu’elle n’arrive pas à me séduire. Même le dragon est tout tristoune dans son hangar.

Décision

La pluie et le vent n’ont pas cessé. Le cœur lourd. Le moral dans les chaussures de randonnée. On décide de ne pas faire la marche. On se change directement dans la voiture histoire de porter des vêtements secs. Et, on prend la direction de Wissant.

Sur le chemin, on croise la route d’un lieu comme je les aime. Le Channel Scène nationale. Un tiers-lieu avec une histoire, des artistes et toutes sortes d’animation (enfin, habituellement bien sûr parce que cette année avec coco + la pluie, c’est un peu vide). On s’y arrête pour un premier repas d’anniversaire : des frites !

Allez Calais, le moral est un petit peu remonté. On finit sur une bonne note !

Wissant

Entre temps, j’avais envoyé un mail à l’hôtel pour savoir si on pouvait arriver plus tôt. Résultat, on continue cette journée par une (petite) sieste. A noter qu’il pleut toujours.

Quand je me réveille, deux heures plus tard (oupss), il ne pleut plus (grrrr). Donc je fais ici une petite aparté. Pour les deux jours qui ont suivi. A chaque accalmie, j’ai râlé parce qu’on aurait dû la faire finalement cette randonnée. Et puis, la pluie reprenait, inlassablement. Le deuxième jour aura été « le plus beau ». Celui qui m’aura fait le plus regretté notre décision. Puis, le troisième jour, elle était de retour. J’ai eu du mal à lâcher prise. Je clos ici le sujet de la météo 🙂 .

Wissant – le sentier du Fartz

Me voilà donc debout après cette toute petite sieste. On part en balade. J’avais prévu de passer par l’office du tourisme pour avoir les tips de visite. Office du tourisme fermée. Finalement, on trouve facilement le sentier grâce à Maps.me.

On tourne autour de plusieurs lacs avec points d’observation des oiseaux. Ils ne sont pas nombreux à être de sortie. Le calme est tout de même appréciable. On finit par la plage.

Le soir, je reprend forme humaine (je sors une jupe et tout) pour fêter dignement mon anniversaire dans ce restaurant absolument délicieux et que je vous recommande donc : La Maison Wissant. On a même dû réserver alors que les touristes ne courent pas les rues, c’est dire !

Une randonnée entre Calais et Boulogne-sur-Mer by La Fille Aux Ballons
Wissant

Clap de fin sur cette journée d’anniversaire un peu bousculée et sur cette randonnée qu’on ne fera donc pas.

Wissant – Wimereux – jour #7 : Cap Gris Nez, Audresselles et Ambleteuse

Cap Gris Nez

Cette fois-ci, on est content de … voir quelque chose ! La vue est assez incroyable. On cherche, on cherche les côtes anglaises. Mais bon, faut pas poussez non plus hein ! ahah

Audresselles

Après une pause déj, un welsh ingurgité en totalité et un petit tour par la maison des 2 caps, on continue notre chemin . Audresselles ne restera pas en mémoire. Un petit tour sur la plage et puis s’en va.

Ambleteuse

Idem pour Ambleteuse.

Pointes aux oies et dunes de la Slack

C’est un des coins que j’ai le plus apprécié pendant cette deuxième journée de randonnée avortée. L’immensité des paysage. Le vent. La mer et les dunes de sables. C’était magnifique.

Wimereux

Après les dunes, c’était un peu dur de revenir dans une ville. Les villas sont superbes. Plus ou moins bien conservées, on a préféré les colorées bien sur. Surtout par une journée bien grise.

Wimereux – Boulogne-sur-Mer – jour #8 : une surprise et le retour du ciel bleu

Boulogne-sur-mer

Après un petit-déjeuner de champion Chez Marcelle, on part à la découverte du centre-ville de Boulogne-sur-mer. Quelle surprise ! Je crois que je m’attendais à rien donc ce fut un réel plaisir ! J’ai beaucoup aimé et même sous la pluie.

Cap d’Alprech

Dernier stop dans les Hauts-de-France : le Cap d’Alprech. Le tour est assez rapide. Il ne reste pas grand chose. C’est plutôt la vue qui nous hypnotisera. Surtout avec l’apparition timide du soleil et du ciel bleu. On voit super loin. On aperçoit le Cap Gris Nez et, on pense, le Cap Blanc Nez.

La carte du touriste

Voici la petite carte du trajet si jamais, oh comme je peux comprendre, la flemme de lire se fait intense aujourd’hui.

Ici s’achève la deuxième partie des vacances :

J’espère que ça vous a plu !

PS: la semaine prochaine, on va donc en Normandie.

4 thoughts to “# 2 une randonnée entre Calais et Boulogne-sur-Mer

  • Samuel

    Dommage pour la rando. Je me projette très bien dans votre dilemne météo ; ça m’a fait rire à lire mais j’imagine ça dû être très pénible sur le moment. 🙃

    Répondre
    • Marlysae

      Ca va c’est passé. On en rigole maintenant ! Ahah

      Répondre
  • Samuel

    Dommage pour la rando. Je me projette très bien dans votre dilemne météo ; ça m’a fait rire à lire mais j’imagine ça dû être très pénible sur le moment. 🙃

    Répondre
  • Pingback: #1 deux jours à Bruges - La fille aux ballons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.