Et oui, vous avez bien lu ! Moi la toulonnaise, je pars en weekend à … Marseille ! Bien évidemment, il y a une bonne raison puisque je profite d’une formation (un jeudi/vendredi) dans la cité phocéenne pour rester deux jours de plus et jouer la touriste. Premièrement, les billets de train sont pris en charge par la boite et ça, c’est carrément cool. Deuxième, ça me fait bien marrer d’être en mode backpacker dans mon propre pays et tout à côté de la maison.
Car oui, j’ai même poussé le vice en réservant dans une auberge de jeunesse. Je vais pouvoir voir si chez nous … c’est comme ailleurs.

Marseille me voilà !

Marseille, c’est à côté et, en même temps, je ne connais pas vraiment. J’y suis allée plusieurs fois. Il y a bien longtemps. Je n’y étais pas retournée depuis une éternité. Je ne connaissais même pas le MUCEM. Oui, j’ai honte. Pas la peine d’en rajouter. Merci bien.

Après ces quelques jours de formation, je suis donc: bien fatiguée (réfléchir c’est vraiment difficile) et surtout repue (restaurant matin, midi et soir. On dirait pas comme ça mais, il faut avoir de l’entrainement). Je dis donc au revoir à mes collègues. Bon weekend. Oui, merci toi aussi. Non, je remonte pas avec vous. Je reste. Bah oui, autant en profiter. Je sais, j’ai raison. Dit-elle tout en levant les yeux au ciel en affichant un large sourire.

Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
Le Vieux Port

Je rejoins mon auberge. Et bim. Je me transforme en touriste. Je rencontre mes colocataires du weekend. Un dortoir. 16 lits. 16 nouveaux amis (enfin 15, je ne me compte pas. Et même 4 parce que le dortoir est quasi vide). C’est assez drôle de parler anglais. Moi qui suis encore dans ma tenue du boulot. De leur expliquer que je suis française et que je viens de finir ma journée de travail. On me propose directement la tournée des bars. Dur dur.

Marseille – jour #1: Entre terre et mer, le soleil

Première journée intense. Je marche, je marche, je marche. Je chope un coup de soleil. Oh chouette, une belle marque de lunettes sur le nez. Je découvre surtout une ville aux mille facettes. Une matinée dans le centre, une après-midi au bord de l’eau.

Le long du port
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
En ville
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
Coquillages et crustacés
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons
  • Deux jours à Marseille by La Fille aux Ballons

Marseille – jour #2: tour

Ce matin, je monte voir la Bonne Mère (à dire avec l’accent). C’est-à-dire, Notre Dame de La Garde. Et, je suis dégoûtée. Pas par le bâtiment. Au contraire, il est magnifique. Pas par la vue sur Marseille. Je n’aurai pas dit non à un peu plus de lumière mais j’adore prendre de la hauteur. Je suis dégoûtée par les gens. Deux bateaux de croisière sont dans le port et des centaines de touristes sont dans l’église. A l’heure d’une messe. Leur comportement, leur façon de parler, de s’agglutiner, de se pousser. Le manque de respect me choque. Je ne m’en suis toujours pas remise. Je prend deux trois photos et je me retire. Mais alors, si j’y suis quand même allée. Et, que j’ai pris deux trois photos. Est-ce que cela veut dire que je suis comme eux ? Un débat a fait rage dans mon petit cerveau. Je ne vais pas polluer cet article sur Marseille avec ce sujet. Mais.. j’y reviendrai un jour !

Notre Dame de la Garde

Je redescend donc, file au cours Saint-Julien et finis ma deuxième journée en déambulant dans la ville.

Cours Saint-Julien
En ville

Marseille – mes bonnes adresses

Je ne suis pas guide touristique. Je n’ai donc pas tout entendu, tout vu, tout goûté, tout digéré, tout … je vais m’arrêter la. Je pense que vous avez saisi. Voici quand même une super bonne petite adresse: L’épicerie idéale !

Pour y déjeuner, échanger ou acheter. L’ambiance est parfaite et les gens très gentils. Prévoir un peu de queue. C’est pas très grand et victime de son succès.

Marseille – la carte du touriste

Voici une petite carte si jamais, oh comme je peux comprendre, la flemme de lire se fait intense aujourd’hui.

Ce petit weekend touristique à côté de la maison était, ma foi, fort sympathique.

J’espère que ça vous a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.