Aujourd’hui, j’ai enfin fait quelque chose que je voulais faire depuis longtemps, très longtemps … trop longtemps. Aujourd’hui, enfin … il y a quelques semaines (il faut bien que je teste avant de vous en parler), j’ai changé de banque ! Et je n’ai pas choisi n’importe laquelle, j’ai choisi une banque éthique, solidaire et écolo. Rien que ça !

Changer de banque, c’est faire quelque chose qui ne se voit pas (autant être clair) et qui peut tout de même faire beaucoup.

En effet, l’argent sur nos comptes dort tranquillement, mais pas que … il permet aussi aux banques d’accorder des prêts et donc de financer des projets. Des méchants projets sources de pollution et d’émission de gaz à effet de serre. Donc, d’un côté, on s’engage au quotidien avec nos actions individuelles et de l’autre notre argent sert à financer les choses qu’on ne veut plus. C’est dommage quand on sait qu’on peut régler ça tranquillement installé sur notre canapé.

Ma banque éthique by La Fille aux Ballons
Photo by Sharon McCutcheon

Les banques éthiques

Il en existe plusieurs. Mon choix s’est porté sur deux d’entre elles:

  • Le crédit coopératif pour mon compte courant,
  • La Nef pour l’épargne.

Je vous emmène donc avec moi. Vous allez voir … c’est un peu long. Il faut toujours avoir ses papiers sous la main. Mais, ça le fait.

Ma banque éthique by La Fille aux Ballons
Photo by Fabian Blank

C’est parti pour le tuto Banque !

Le crédit coopératif

La banque

J’ai donc choisi Le crédit coopératif pour le compte courant. Il existe trois sortes de compte:

  • Essentiel Agir: compte bancaire avec carte bleue (carte Electron inclus ou carte Visa Classic pour 0,60€ ou carte Visa Premier pour 4,90€)
  • Essentiel Agir version engagée : compte bancaire avec carte bleue et services permettant d’agir au quotidien. Avec le compte, je peux:
    • choisir les financements de la banque en toute transparence,
    • faire un don à une association partenaire à chaque utilisation de la carte bancaire.
  • Essentiel Agir version classique: compte courant avec carte bleue et services essentiels pour suivre et gérer l’argent au quotidien.
  • Option: soutenir l’association de mon choix c’est-à-dire que la banque reverse 5 centimes au moins à l’association de mon choix à chaque retrait.
Que finance mon argent ?

Quel que soit le compte choisit, les sommes déposées sont tracées et affectées aux projets dans le domaine d’action de mon choix. Je peux agir pour:

  • la planète,
  • une société plus juste,
  • entreprendre autrement,
  • tous ces domaines.
Changer de banque

Comme ils savent que tout ce qui est administratif ça nous soûle, il nous propose de faire toutes les démarches à notre place. Le pied !

Quand j’ai vu ça, je me suis dit « grave easy de changer de banque en fait ». J’ai cliqué et bien sûr ils m’ont donné la liste des documents à fournir …

  • 2 pièces d’identité dont une en cours de validité,
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
  • un justificatif d’activité économique (dernier bulletin de salaire, avis d’imposition, etc),
  • un chèque de 300 € émis sur un compte dont vous êtes titulaire ou co-titulaire.

Bon … je n’ai pas de chéquier. Je me suis embêtée à les appeler pour qu’ils me disent qu’on peut faire un chèque de banque. Je ne savais même pas que ça existait. C’est dingue la vie parfois 🙂

Mes choix

J’ai choisi le compte Essentiel Agir version engagée:

  • domaine d’action: les trois soit la planète, entreprendre autrement et une société plus juste (un peu le choix du non choix…),
  • carte bleue: visa classic à débit immédiat,
  • association à qui la banque va verser au moins 5 centimes à chacun de mes retraits: Action contre la faim.

Au final, mon compte + la Visa Classic + les services inclus me reviendront à 3,66€ par mois. Cela faisait bien longtemps qu’une banque ne m’avais pas coûté quelque chose. C’est pour la bonne cause alors je confirme et je rentre mes informations personnelles.

Et après ?

Ensuite, j’ai demandé le chèque de banque et j’ai pu envoyer mon dossier. Réponse rapide: il manque un document. Qu’à cela ne tienne, je l’envoie.

Finalement ? Et bien, finalement, j’ai dû décalé le transfert entre mes deux banques parce que j’avais un peu traîné à envoyer les documents et qu’ensuite, il y a eu un petit bug dans le système pour le changement de RIB auprès de mon employeur. J’ai donc aujourd’hui les deux comptes ouverts. Objectif: fermer l’ancien d’ici la fin du mois.

J’ai quand même pu apprécier leur réactivité et l’échange téléphonique avec ma nouvelle conseillère. Un peu d’humains … ça fait du bien 🙂

Ma banque éthique by La Fille aux Ballons
Photo by Michael Longmire

LA NEF

La banque

La Nef est une coopérative financière française pour l’épargne et les crédits. Elle permet donc :

  • d’investir via des parts sociales,
  • d’emprunter via un prêt aux particuliers ou un prêt habitat écologique et participatif,
  • d’épargner via un livret.

De mon côté, c’est assez simple, je veux juste épargner.

Le livret Nef est un livret B. Oui … je ne savais même pas que ça existait. En même temps, si un livret A existe, pourquoi est-ce qu’il n’y aurait pas toutes les autres lettres de l’alphabet. Voici donc un extrait du site internet de La Nef:

La Nef n’a pas demandé à pouvoir offrir le Livret A à ses clients car cela empêcherait la Nef d’être transparente sur l’argent qu’on lui confie, qui fait partie de sa mission et de son objectif. En effet, une banque doit reverser entre 59,5% et 65% de la collecte de son Livret A et les confier à la Caisse des Dépôts et Consignations, qui elle même n’a pas de transparence sur ses emplois (elle finance notamment le logement social mais elle a aussi de gros placements sur les marchés financiers sans plus de précisions : voir http://www.caissedesdepots.fr/rapport-annuel-du-fonds-depargne-2014). Mais il est possible que nous le proposions à l’avenir, notamment si nos sociétaires le demandent et que nous considérions ensemble qu’il est souhaitable, en dépit de ses défauts, de le distribuer.

Le livret est donc:

  • éthique,
  • solidaire,
  • transparent,
  • écologique,
  • et personnalisable: il est possible de faire des dons de tout ou partie des intérêts à une association partenaire mais aussi de diminuer le taux de rémunération pour permettre à la banque de baisser le taux d’emprunt proposé à des porteurs de projets.
Que finance mon argent ?

Chaque année, la banque publie l’ensemble des prêts qu’elle octroie. Elle met donc à disposition la liste intégrale ainsi qu’une carte permettant de mieux les visualiser.

Changer de banque

Et c’est reparti pour la liste de papiers. Cette fois-ci, il me faut:

  • une pièce d’identité en cours de validité,
  • un RIB,
  • un justificatif de domicile de moins de trois mois,
  • un justificatif d’activité : dernier avis d’imposition ou de non imposition complet (toutes les pages),
  • un chèque du montant de la souscription (10 € minimum),
  • pour les versements supérieurs à 6 fois les revenus mensuels du titulaire : un justificatif d’origine des fonds.
Mes choix

Mes choix se sont portés sur

  • destination de mon argent: écologie ou social ou culture. Choix du non choix, j’ai pris les trois,
  • partage des intérêts: partage de mes intérêts avec Zéro Waste France à hauteur de 25%,
  • taux de rémunération: je le laisse comme ça pour l’instant.

Je suis satisfaite, je valide et … et … ça ne fonctionne pas. Mes documents ne sont pas reconnus. Ils cochent la case « Divorcée » et je n’arrive pas à le changer (je ne savais pas que j’étais divorcée dis donc!). Et, un peu plus loin, je n’arrive pas à décocher la case « Recevoir les offres et publications de la Nef » alors que je l’avais bien décoché dans les choix. C’est un peu laborieux.

Point positif tout de même, tout est en ligne. Je lâche l’affaire sur mon divorce et la newsletter. Il m’envoie un code sur mon téléphone portable, je valide et je lance la signature électronique. Normalement c’est bon !

Et après ?

Ensuite, ils analysent la demande et envoient par La Poste des identifiants et un IBAN. Pas de souci de ce côté là. Je reçois les dits éléments et je peux me connecter !

Je transfère ensuite tranquillement les fonds d’un compte à un autre. Après ça, pas de difficultés majeures !

Ma banque éthique by La Fille aux Ballons
Photo by Shot by Cerqueira

Retour d’expérience

Qu’on se le dise, la partie embêtante était bien de réunir tous les documents. Même si c’est en ligne et que les documents sont aussi en ligne. Le temps de se connecter … de retrouver (ou de réinitialiser) le mot de passe, de faire les demandes, etc. ça demande quand même un peu de temps.

Pour Le Crédit Coopératif, j’ai hâte de commencer à vraiment m’en servir et de jeter mon ancienne carte bleue (symbole de la banque!). Pour La Nef, tout s’est passé vite, il n’y a pas eu de souci.

Au quotidien, ça n’a donc pas changé grand chose. Mais, je suis soulagée de l’avoir fait. J’ai l’impression d’être moins hypocrite parce que mon argent ne sert pas à financer des projets anti-écolos.

Alors, qui veut se lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.